Archive for Nicolas Maréchal

Microplastiques + Antarctique = aventure ?

Photo de Stu Shaw / Shutterstock

Il est encore temps de poster votre candidature pour aller vous geler les orteils à la recherche de microplastique dans la neige antarctique !

Plus d’infos par ici : https://www.neozone.org/science/airbnb-recherche-cinq-volontaires-pour-une-expedition-gratuite-au-chili-et-en-antarctique/?no_cache=1
Et candidature par là : https://www.airbnb.fr/d/applypag

Sinon, Surfrider cherche des volontaires pour développer Riverine Input à la Réunion, bien au chaud ^^,

Le retour des iO par marque

Surfrider Europe est membre actif du mouvement Break Free From Plastic, un groupement mondial d’ONG coordonnant leurs efforts pour optimiser leur impact et mettre fin à la pollution par le plastique.

Le savoir-faire de Surfrider désigne l’association pour prendre part à une initiative commune d’audit par marque. Obtenir des résultats significatifs, ça ne se fera pas sans vous ! 

De quoi s’agit-il ?

L’objet de cette initiative est de mobiliser tout autour du Monde pour identifier les marques présentes lors des ramassages sur les plages, dans les parcs, les rues et au-delà. L’année dernière, les données collectées lors des iO ont permis de mettre en évidence les pollueurs les plus représentés : en l’occurrence, Coca Cola, Nestlé, etc.

L’objectif, avec cette initiative, est de mesurer précisément qui est responsable des déchets en plastique trouvés dans la Nature pour, ensuite, rendre compte à ces entreprises et leur demander d’évoluer.

Surfrider Europe mobilise et encourage tous les organisateurs d’iO entre le 19 et le 22 septembre à se joindre exceptionnellement à cette initiative.

Êtes-vous des nôtres ?

Vous pouvez organiser ou rejoindre une initiative océane et suivre ce protocole :

– Enregistrez-vous comme d’habitude sur le site des initiatives océanes

– … mais cette fois-ci, au lieu de remplir une des trois feuilles de comptage traditionnelles, nous vous invitons à retourner à cette adresse oceaninitiatives@surfrider.eu les informations suivantes :

o Date et heure du ramassage

o Ville

o Pays

o Nom et prénom de l’organisateur

o Nombre de participants

o Type de ramassage : océan, lac, rivière ou ville

o Longueur du parcours

o Nombre de sacs

Marque du déchetDescription du déchet :
bouteille, brosse-à-dents, emballage, etc.
Est-il recyclable localement ? Nombre total
    
    
    
    

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter

Merci beaucoup pour votre aide précieuse !

L’Océan s’invite au G7

#OceanCallForG7

Surfrider Europe a la « chance » d’accueillir dans sa ville, Biarritz, le sommet des puissants. L’association souhaite surtout profiter de cette occasion pour inscrire notre Océan dans leur agenda.

Une série de conférences et ateliers est prévue sur place. Elle sera retransmise en ligne et voici le lien pour accéder à la première.

Attention : c’est ce soir (mardi 20 août 2019) et dans les jours qui viennent. Rendez-vous en ligne dès 19h (la Réunion) sur le thème : L’INDUSTRIE DU SURF, LEADER DU DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS LE SPORT.

Alibi participatif


Depuis 1990, Surfrider Europe participe au suivi européen de la qualité des eaux. Ce dialogue constant entretenu avec les institutions produit un savoir-faire qui profite à l’ensemble des activités au contact de l’eau (surf, plongée, etc.).

Aujourd’hui, on vous — citoyens, associations — invite à participer à des « groupes de réflexion », des « panels d’administrés »… Au nom de la démocratie participative, on vous demande alors, sans information ni formation, de vous substituer à des professionnels pour participer plus ou moins à l’avenir d’un projet.

Parfois, ce sont juste des opérations de communication déguisées et les questions sont orientées ou bien les conclusions en sont rédigées à l’avance. Dans les autres cas, vos remarques ou préconisations servent parfois de prétexte pour éviter les normes légales.

Ces normes ne sont pas toutes des règles imposées par un technocrate pour nous compliquer la vie ; souvent, elles sont le résultats de plusieurs années de retour d’expérience et d’analyses fines, parfois en dialogue avec le monde associatif. Les contourner n’est pas toujours une bonne idée.

nb : demain, 3 juillet, c’est la journée mondiale sans sac plastique ^^,