Archive for Risque requins

Dimanche, 15h, grande chaîne humaine pour la réserve marine

Elle serait mal gérée, il y aurait des conflits d’intérêt, elle n’aurait pas su s’adapter à la recrudescence d’attaques de requins… N’en déplaise aux pilleurs de lagons, cette réserve est un outil indispensable pour comprendre et protéger la côte Ouest. Un des trop rares outils locaux.
Sans réserve, dans quelques années c’est la fin de la barrière, de la pêche côtière, de la chasse sous-marine, du surf et du tourisme.
Pour aider la réserve à faire plus, il faudrait lui donner plus de moyens et des prérogatives étendues. Tout l’inverse de ce qui a été décidé.
La Région aurait l’intention de saborder tout ça ? Espérons que nos élus cherchent juste à savoir ce que nous en pensons. Le meilleur moyen pour le leur dire, c’est de rejoindre la grande chaine humaine prévue dimanche, 15h, à l’Hermitage !

Le surf est de retour

Le spot de Boucan est rouvertCeux d’entre vous qui nous lisent depuis l’outre-mer ne le savent peut-être pas encore mais le surf a officiellement repris à la Réunion avec l’installation d’un filet protégeant le spot de Boucan des attaques de requins.

Boucan, c’est un spot composite avec des vagues de reefs et de shorebreak, assez rapide et très propice au bodyboard. Un spot de champions ! Le jour de l’ouverture, les surfeurs étaient au rendez-vous, bien sûr, mais pas seulement : la plage était pleine. C’est l’été chez nous et les baigneurs apprécient eux aussi de goûter à l’océan en toute tranquillité ; ils ne sont plus cantonnés dans les lagons.

Le dispositif ne règle pas notre problème avec les requins mais il résout localement celui des attaques et permet la reprise légale et officielle du freesurf. Heureusement, les coûts estimés de son entretien — et les surcoûts éventuels car cette technique est novatrice — devraient entretenir le besoin de recherche et les investissements pour un environnement de meilleure qualité. Bref. Un jour, on n’aura plus besoin de ces filets mais pour l’instant, il serait vraiment dommage de s’en passer.

Comme il nous a été promis, on peut de nouveau surfer, dès 2015. Et l’année n’est pas finie ; on attend pour bientôt l’ouverture d’un second spot, toujours sur la commune de Saint-Paul : celui des Roches Noires.

Attaque de squale à Saint Leu

Suite à l’attaque d’hier vers 14h00, survenue sur  le spot de la Gauche à Saint-Leu malgré des conditions jugées optimales (plein après midi, soleil, pas de vent), nous souhaitons faire part de notre soutien moral à ce surfeur et à sa famille. Nous tenons à rappeler cependant à tous que malgré l’envie, la passion, il est dangereux de se mettre à l’eau en cette période d’hiver austral,  et que les mesures et notre méconnaissance du sujet ne garantissent pas pour l’instant la pratique avec un risque acceptable. Tant que la sécurisation des spots n’est ni effective ni efficace, nous vous demandons d’être extrêmement prudents et de respecter l’arrêté préfectoral en vigueur. 

DSC_1560

 

Surfider Foundation Europe et le plan de réduction du risque requin à la Réunion

Préambule
Le développement de la situation sur l’Ile de La Réunion mérite une attention particulière pour de multiples raisons mais notamment pour Surfrider Foundation Europe car se crée une tension entre les deux aspects majeurs des éléments constitutifs de l’association : la protection de l’usage et la protection du milieu.

Positionnement
Surfrider Foundation Europe ne peut pas tolérer une absence de solution devant le cycle infernal de morts d’êtres humains et de prélèvements aveugles de requins en retour.
L’association appelle au travail collaboratif entre les parties prenantes et réfute les positionnements clivants ; notre organisation affirme que le retour à une cohabitation harmonieuse entre l’Homme et la Nature ne pourra être atteint à moyen terme qu’au travers d’un travail participatif et collaboratif de reconquête de la qualité du milieu.

La résolution du problème passera par trois phases, qui parfois pourront se chevaucher :
– La mise en place de dispositifs de protection des activités humaines respectueux de la biodiversité ;
– La recherche des causes de la multiplication des attaques de requin ;
– Les interventions pour recouvrer un état de biodiversité satisfaisant.

Ainsi, Surfrider souhaite contribuer aux travaux de reconquête du milieu en s’impliquant dans divers travaux en local.

[Expertise] : le projet LabO

– Dans la continuité de son programme de renfort aux activités de son antenne bénévole travaillant sur place depuis janvier 2009, Surfrider Foundation Europe souhaite continuer le développement de son « laboratoire » d’analyses bactériologiques de la qualité des eaux des zones d’activités nautiques sur le littoral réunionnais initié en septembre 2014. L’objectif prioritaire est la reconquête de ces espaces par :
– l’acquisition de données bactériologiques toute l’année ;
– l’implication d’un réseau d’acteurs (de l’usager au gestionnaire) ;
– la mise en place d’enquête systématique en cas d’observation de pollution ;
– l’information auprès du public, des usagers de la mer et des partenaires de la qualité sanitaire des eaux côtières réunionnaises.

[Médiation]

Surfrider Foundation Europe est favorable au partage d’information, de connaissance, de gestion et de réduction du risque requin. Elle se propose d’utiliser ses réseaux afin d’encourager les échanges entre les acteurs locaux ou avec les instances internationales spécialisées sur ces thématiques. Au-delà de la simple communication vers les usagers, l’association souhaite valoriser son savoir faire pour développer les outils et mécanismes de mobilisation et coordination de bénévoles puisqu’une solution durable ne pourra faire l’économie de l’implication des usagers dans la gestion de cette crise et la prévention des suivantes.

[Recherche]

Surfrider Foundation Europe est favorable aux différents programmes de recherches (études comportementales, sanitaires, etc.) initiés mais reste vigilante sur d’éventuelles dérives. Ainsi, l’association propose de :
– Réaliser une enquête technique et scientifique pour identifier les paramètres qu’il serait pertinent de suivre (bactériologique, biologique, chimique et physique) ;
– Favoriser et participer aussi souvent que possible à l’interprétation des données ;
– Entretenir la médiation entre les acteurs.

Aussi, l’association propose de contribuer aux travaux initiés dans le cadre de la réduction du risque requin en s’investissant au côté de « PRR » et du « CRPMEM » sur les thématiques suivantes :
– Information, sensibilisation, écoute et recrutement des usagers par le biais de campagnes conjointes sur les risques sanitaires et le risque requin ;
– Formation (ou mise à disposition) des brigades PRR de Médiation- Surveillance-Prévention (MSP) pour les prélèvements d’eau à proximité des drumlines ;
– Communication des données auprès de l’ensemble des acteurs du projet.

À l’heure actuelle, il existe encore des interrogations sur les drumlines, notamment sur leur efficacité dans la « gestion du risque ». Ce dispositif de pêche et de prélèvement, associé à des d’analyses de l’eau et de l’environnement, permettra dans un premier temps de caractériser les conditions concomitantes de la présence de squales en alimentation. Dans un second temps, les données recueillies permettront de nourrir la controverse sur les conditions de risque accru d’attaque de requins.

[Protection de l’Environnement]

Surfrider Foundation Europe promeut l’intérêt et la nécessité de la mise en place d’aires marines protégées. Si les instances dirigeantes de la réserve marine de La Réunion estimaient devoir adapter son règlement pour intégrer la notion de « risque requin » ou quelque outil de gestion de la crise, l’association souhaiterait à ce que cela ne se fasse pas au détriment des fonctions de connaissance, de sauvegarde, et de restauration du milieu marin côtier de l’île.

Par ailleurs, l’association condamne fermement tout procédé visant à tuer de manière systématique les requins (battues, etc.). Enfin, l’association rappelle qu’elle souhaite tout autant protéger « le milieu » que « l’humain » et réitère son souhait que les pratiquants d’activités nautiques fassent preuve de patience et adaptent leur pratique (notamment en respectant l’arrêté préfectoral en cours).

[Sécurisation]

Surfrider Foundation Europe est favorable aux projets et travaux engagés dans le cadre de la protection de zones de pratique d’activités nautiques.
L’association trouve normal et urgent de délimiter certaines zones sécurisées pour la pratique des activités nautiques, et assume les faits de :
– Engager les pratiquants à adapter par endroits leur pratique et à constamment s’informer sur les dispositifs, leurs limites et les bonnes réactions aux diverses alertes ;
– Tenter d’écarter les requins de ces zones, au moyen généralement d’interception et, si nécessaire d’effarouchements, voire de prélèvements des individus les plus assidus ;
– Contribuer aux travaux de sécurisation de zones de pratique initiés par certaines communes, collectivités ou organismes (expertise, concertation, médiation, sensibilisation, etc.)

%d blogueurs aiment cette page :