Archive for Risque requins

L’île au milieu de nulle-part ?

Carte du maximum d'amplitude du tsunami choisi pour exercices de crise dans l'Océan Indien

Simulation de tsunami

Les 4 et 5 septembre derniers, les autorités insulaires de l’Océan Indien, conscientes des dangers qui guettent leurs rivages, ont entrainé leurs populations dans un vaste exercice d’alerte au tsunami. C’était l’IOWave 18.

Toutes ? Non. La Réunion n’en avait peut-être pas les moyens ou bien sa population est déjà suffisamment consciente des dangers de l’océan qui l’entoure.

Bref, chez nous, l’exercice a donné lieu à quelques réunions des services publics. Il semble même n’avoir pas été évoqué par la presse régionale. Heureusement, vous pouvez consulter un site Web dédié qui vous conseillera, si vous tombez là par hasard, de  « rassembler au préalable, les équipements de première nécessité (lampe de poche, radio portative, eau potable, nourriture, médicaments, couvertures….). [sic] »

Au-delà de tout ce qui peut nous arriver de fâcheux à terre (cyclone, volcan, tsunami, etc.), certains risques ne requièrent apparemment pas notre vigilance. Qu’il s’agisse des attaques de requin bouledogue ou d’une collision entre deux des très nombreux navires qui croisent au large, aura-t-on droit un jour à une véritable communication et à l’organisation d’exercices ?

Dimanche, 15h, grande chaîne humaine pour la réserve marine

Elle serait mal gérée, il y aurait des conflits d’intérêt, elle n’aurait pas su s’adapter à la recrudescence d’attaques de requins… N’en déplaise aux pilleurs de lagons, cette réserve est un outil indispensable pour comprendre et protéger la côte Ouest. Un des trop rares outils locaux.
Sans réserve, dans quelques années c’est la fin de la barrière, de la pêche côtière, de la chasse sous-marine, du surf et du tourisme.
Pour aider la réserve à faire plus, il faudrait lui donner plus de moyens et des prérogatives étendues. Tout l’inverse de ce qui a été décidé.
La Région aurait l’intention de saborder tout ça ? Espérons que nos élus cherchent juste à savoir ce que nous en pensons. Le meilleur moyen pour le leur dire, c’est de rejoindre la grande chaine humaine prévue dimanche, 15h, à l’Hermitage !

Le surf est de retour

Le spot de Boucan est rouvertCeux d’entre vous qui nous lisent depuis l’outre-mer ne le savent peut-être pas encore mais le surf a officiellement repris à la Réunion avec l’installation d’un filet protégeant le spot de Boucan des attaques de requins.

Boucan, c’est un spot composite avec des vagues de reefs et de shorebreak, assez rapide et très propice au bodyboard. Un spot de champions ! Le jour de l’ouverture, les surfeurs étaient au rendez-vous, bien sûr, mais pas seulement : la plage était pleine. C’est l’été chez nous et les baigneurs apprécient eux aussi de goûter à l’océan en toute tranquillité ; ils ne sont plus cantonnés dans les lagons.

Le dispositif ne règle pas notre problème avec les requins mais il résout localement celui des attaques et permet la reprise légale et officielle du freesurf. Heureusement, les coûts estimés de son entretien — et les surcoûts éventuels car cette technique est novatrice — devraient entretenir le besoin de recherche et les investissements pour un environnement de meilleure qualité. Bref. Un jour, on n’aura plus besoin de ces filets mais pour l’instant, il serait vraiment dommage de s’en passer.

Comme il nous a été promis, on peut de nouveau surfer, dès 2015. Et l’année n’est pas finie ; on attend pour bientôt l’ouverture d’un second spot, toujours sur la commune de Saint-Paul : celui des Roches Noires.

Attaque de squale à Saint Leu

Suite à l’attaque d’hier vers 14h00, survenue sur  le spot de la Gauche à Saint-Leu malgré des conditions jugées optimales (plein après midi, soleil, pas de vent), nous souhaitons faire part de notre soutien moral à ce surfeur et à sa famille. Nous tenons à rappeler cependant à tous que malgré l’envie, la passion, il est dangereux de se mettre à l’eau en cette période d’hiver austral,  et que les mesures et notre méconnaissance du sujet ne garantissent pas pour l’instant la pratique avec un risque acceptable. Tant que la sécurisation des spots n’est ni effective ni efficace, nous vous demandons d’être extrêmement prudents et de respecter l’arrêté préfectoral en vigueur. 

DSC_1560

 

%d blogueurs aiment cette page :