Archive for Pêche

Oukilé poisson ?

Hier, le groupe local de Greenpeace France a publié ce petit carnet, clair, bien illustré et qui tient dans la poche ou dans un portefeuille ; très pratique pour aller faire les courses.

Il est le pendant réunionnais du guide « Et ta mer, t’y penses ? ». Vous y trouverez des informations concises sur les poissons vendus à la Réunion, qu’ils soient pêchés autour de l’île ou emballés à l’autre bout du Monde.

Un des points importants relevés dans la presse est la situation critique de certaines espèces commercialisées sour le nom morue. Le petit livret de Greenpeace n’entre pas dans les détails ; d’abord parce que ce n’est pas l’objectif recherché mais aussi parce qu’une information, même consciencieusement détaillée, n’aiderait en rien quand on se retrouve devant des cubes de poisson congelé à l’étiquetage flou. Pour l’instant, à la Réunion, il est donc conseillé de réduire énormément la consommation de morue (cabillaud) sous toutes ses formes.

Pour le reste, en général, les indications de Greenpeace sont : évitez les surgelés, préférez le poisson frais des petites pêcheries réunionnaises et oubliez donc saumons et pangas mais aussi les vivaneaux rouges (même ceux pêchés autour de l’île).

Pour les remercier et les encourager : comme la plupart des associations, ils acceptent les mercis, les coup de main ponctuels et réguliers, les inscriptions sur leurs listes de diffusion et les adhésions. 🙂

Campagne de prélèvements du 18 décembre 2014 – Qualité de l’eau des spots d’activités nautiques

Bonjour à tous,

 

Sans titre

Voici le tableau récapitulatif des résultats sur la qualité de l’eau des zones d’activités nautiques de certains spots de notre île. Tout est au vert, avec cependant des hausses du côté de St Pierre et de Roches Noires mais rien d’alarmant, je vous rassure.

Sachez que nous organisons avec l’aide de Graciane des collectes de déchets le 1 et le 2 à Trou d’Eau et à l’Ermitage en PMT et en paddle !! Je vous incite à jeter un coup d’oeil sur notre page concernant l’évènement.

Je tenais encore à remercier tous les Watermen pour leur engagement.

Aussi, Surfrider vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année !

Je vous dis à bientôt dans l’eau !

3ème séminaire Villes et Ports de l’Océan Indien

Affiche présentant le 3ème séminaire Villes et Ports de l'Océan IndienC’est en ce moment-même et demain dans la ville du Port : les villes portuaires du sud-est de l’Afrique, de Madagascar et des Mascareignes échangent sur les thèmes de la filière pêche et de l’aménagement des villes portuaires. Un peu (très peu) plus d’info, sur l’article consacré à l’évènement par le TCO

Pêche en eau profonde

Vous avez surement reçu et lu la publication de Pénélope Jolicœur sur la pêche en eau profonde.

Voici les dernières nouvelles par l’équipe Bloom :

« Vous l’avez vu dans la presse : nous avons perdu le vote du 10 décembre sur l’interdiction du chalutage profond à quelques voix.

Mais la liste de vote était confuse car il fallait en réalité d’abord REJETER le premier amendement de façon à pouvoir voter l’interdiction du chalutage profond. […] De nombreux députés se sont trompés et ont adopté l’amendement au lieu de le rejeter. Parmi eux, figuraient certains de nos « champions » qui avaient publiquement défendu l’interdiction du chalutage profond. Dès qu’ils se sont rendu compte de leur erreur, ils ont fait rectifier leur vote.

Résultat ?
Nous avons gagné à 343 votes contre 330 !
Mais… cette victoire ne peut pas être prise en compte d’un point de vue légal. Il n’existe aucun recours. […] C’est une situation incroyable.

[…] Mais cela prouve aussi que nous aurions dû gagner, que nous avons gagné ! Notre mobilisation a eu des résultats concrets et ce n’est que le début :
– Une semaine avant le vote, le 2 décembre, CASINO annonçait l’arrêt des ventes d’espèces profondes en janvier 2014,
– La veille du vote, le 9 décembre, CARREFOUR annonçait une mesure similaire qui serait mise en place d’ici juin 2014,
– Quelques heures après le vote, Intermarché publiait sur sa page Facebook que sa flotte souhaitait désormais éviter de cibler les espèces profondes.

Votre mobilisation a convaincu les acteurs économiques d’agir là où les élus échouent. Nous reviendrons vers vous d’ici quelques jours pour vous donner des indications concrètes pour les étapes suivantes.

D’ores et déjà, visons un million de signatures à notre pétition pour faire connaître nos attentes au gouvernement français.

La France […] peut négocier avec les industriels (surtout Intermarché) la période de transition pour sortir du chalutage profond et proposer une interdiction de cette méthode de pêche au Conseil d’ici 3 ou 4 ans […].

Continuez à partager notre pétition sur les réseaux, likez notre page Facebook, suivez-nous sur Twitter et rejoignez-nous en devenant membre pour seulement 10 euros par an ici : http://www.bloomassociation.org/nous-soutenir/. »

Victoire en demie teinte, donc. Il faut rester mobilisés.
Si le thème de la surpêche vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus, un bon début pourrait être l’article d’Antonia Leroy sur Le NouvelObs.com.

 

%d blogueurs aiment cette page :