Archive for Pêche

L’Ifremer « recrute » à la Réunion

L’Ifremer, Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer

L’Ifremer cherche deux volontaires civils pour enquêter sur les pêches à la Réunion. Plus d’infos, sur leur annonce.

Je cite : « BAC +2, permis B et maîtrise du créole réunionnais. »
Bonne chance aux candidats.

Les tortues marines, décimées par la pêche

Six des sept espèces de tortues marines de la planète sont en danger. — illustration : AFP

L’Ecological Society of America publie dans son dernier numéro d’Ecosphere, les résultats d’une étude sur les impacts de la pêche sur les tortues marines.

Ces résultats comportent deux surprises (?) :
1. Les chaluts sont finalement plus meurtriers que les palangres.
2. Les petites pêcheries, parce que côtières et plus difficiles à surveiller, ont « un énorme impact sur les tortues et d’autres espèces. »

Attention, par « petites pêcheries », les auteurs entendent des entreprises de quelque 100 navires de pêche. Pourtant, l’article peut être intéressant pour qui cherche à moderniser la pêche autour de notre île (cf. PO 2007-2013 du FEP) ou pour qui se poserait des questions sur l’intérêt et les dangers des palangres anti-requins (drum lines).

La Commission de l’Océan Indien

 

Logo de la COI

La COI, vous connaissez ?

« Créée en 1982 et institutionnalisée en 1984 par l’Accord de Victoria, la Commission de l’Océan Indien est une organisation intergouvernementale de coopération régionale qui regroupe 5 états membres : Comores, France, Madagascar, Maurice et Seychelles. »

Le 1er mars dernier, dans le cadre de son plan de surveillance des pêches, elle a forcé deux bateaux de pêche sri-lankais à rejoindre l’île Maurice. Leurs onze pêcheurs ont été arrêtés et leurs filets confisqués. Les cales du navire regorgeaient de thons, espadons, dauphins, et nageoires de requins. (source : Le Monde).

Le 14 mars, elle tenait une réunion de promotion du cabotage maritime entre les îles de la région. Une compagnie d’économie mixte pourrait bientôt voir le jour, qui aiderait à la sécurité alimentaire de la zone ainsi qu’à son développement. (source : COI).

La commission s’occupe aussi de sécurité (séismes et tsunamis…), de questions sociales (la place des femmes, des petits producteurs), de l’étude et de la protection des cétacés, etc.

Bref. La COI est un acteur régional de la mer et de ses usages et nous vous donnerons des nouvelles de leurs actions dans ces domaines.

Qui touche quoi ?

Les subventions allouées par l’Europe aux professionnels de la pêche et de son industrie représentent plus d’un milliard d’euros par an. Fishsubsidy.org nous dévoile qui touche combien et pourquoi.

Un outil incroyablement précis !