Archive for Plastique

Les Balayeurs du lagon 2017

Balayeurs du LagonLes Balayeurs du Lagon (BdL) 2017 ont bien failli passer à la trappe par manque de bénévoles pour l’organisation. Puisque certains d’entre vous l’ont réclamée, l’opération aura bien lieu !

Faute de connexion avec un club ou une association de SuP (Stand-up Paddle), nous n’irons pas sur le lagon cette année. En revanche, nous passerons avant l’équipe de Tamarun ; L’intérêt est double : les aider à ramasser au plus vite le plus gros des déchets mais aussi nous rendre compte de l’état de la plage avant leur passage. Rendez-vous donc dès 7h30 pour les plus motivés, jusqu’à 8h30 pour les marmottes (infos et inscription ici).

Attendez-vous à remplir les sacs et rameutez la famille et les copains : on aura besoin de bras cette année !

Comme d’habitude, nous aurons des sacs et des gants mais pensez à prendre de quoi boire et vous protéger du soleil sinon vous commenceriez 2017 avec une insolation.

Ban the bag, soyez dans l’ère du temps!

 

Comme vous le savez déjà, depuis le 1 juillet 2016, les sacs plastique à usage unique sont interdits dans les commerces. Nous en voyons encore malheureusement régulièrement sur les étals.

Aussi si vous n’avez pas encore adopté le bon geste, il est encore temps de s’y mettre et d’opter pour l’une des nombreuses alternatives qui existent aujourd’hui: paniers, sacs en toile, cabas….

 

 

Nettoyage de plage (St-Denis, samedi) et conséquences

 

Initiative océane du 23 juillet à St-Denis

Ce samedi 23 juillet à 9h, Valentin vous invite à une initiative océane (iO) sur le sentier littoral Nord, au Butor. Si vous n’avez jamais participé à une iO, vous savez peut-être qu’il s’agit de ramasser les déchets sur un linéaire de plage pour :
– sensibiliser,
– collecter des données (nouveaux déchets, quantités, localement et dans le monde entier),
– soutenir les campagnes de lobbying pour la réduction de ces déchets.

Eh bien ce troisième point était hier l’occasion de réjouissances : le Parlement a enfin adopté hier le projet de loi « reconquête de la biodiversité » !

Dans le texte, on trouve par exemple que [Art. 1246.] « Toute personne responsable d’un préjudice écologique est tenue de le réparer. » Réparer !
Mais aussi [Art. 124.] « 
À compter du 1er janvier 2020, la mise sur le marché des bâtonnets ouatés à usage domestique dont la tige est en plastique est interdite. » La fin des coton-tiges !

Ces coton-tiges, on n’en trouve heureusement pas beaucoup sur les plages de la Réunion mais ils font partie des déchets les plus fréquemment trouvés sur les plages depuis le début des iO (il y a 20 ans).

En vous joignant à nous samedi, vous rejoindrez un groupe de 60 000 personnes qui agissent dans 34 pays pour des effets immédiats et locaux, mais aussi pour des effets impressionnants à plus long terme. Alors, vous faites quoi samedi ?

Ecocup®

Graciane présente les Ecocup Surfrider

Depuis le 1er janvier 2015, l’antenne réunionnaise propose des Ecocup Surfrider. Ils sont bleus, ils sont beaux, sans additifs dangereux, légers et robustes. Vous les avez vus : ils sont consignés à 1€ sur nos évènements (Act for the Ocean) et parfois chez ceux qui nous supportent (CinéZétoiles, le Camion de 3Bass, etc.).

Ce service ne nous rapporte pas d’argent. Il permet d’éviter l’utilisation et l’enfouissement de gobelets à usage unique. Surtout, il nous permet de sensibiliser autant le public que les organisateurs d’évènements.

Nous avons quelques centaines de gobelets. C’est surtout Graciane qui les gère et un coup de main pour leur promotion dans le Nord et dans le Sud serait la bienvenue. Pour les gros évènements (plus de 500 personnes) comme pour ceux qui souhaitent un gobelet à leur nom, il est conseillé de contacter EcoManifestation. Cette entreprise responsable est pionnière à la Réunion et fournit un service complet (d’autres formes de gobelets, d’autres prestations) pour un coût très modéré.

Les Ecocup Surfrider, dans leur format actuel, ne seront pas éternels mais si vous n’avez pas encore le vôtre, suivez ce blog et vous saurez où les trouver. Peut-être, s’il n’est pas trop tard, dès le festival du film d’aventure ?

%d blogueurs aiment cette page :