Archive for Transports

L’île au milieu de nulle-part ?

Carte du maximum d'amplitude du tsunami choisi pour exercices de crise dans l'Océan Indien

Simulation de tsunami

Les 4 et 5 septembre derniers, les autorités insulaires de l’Océan Indien, conscientes des dangers qui guettent leurs rivages, ont entrainé leurs populations dans un vaste exercice d’alerte au tsunami. C’était l’IOWave 18.

Toutes ? Non. La Réunion n’en avait peut-être pas les moyens ou bien sa population est déjà suffisamment consciente des dangers de l’océan qui l’entoure.

Bref, chez nous, l’exercice a donné lieu à quelques réunions des services publics. Il semble même n’avoir pas été évoqué par la presse régionale. Heureusement, vous pouvez consulter un site Web dédié qui vous conseillera, si vous tombez là par hasard, de  « rassembler au préalable, les équipements de première nécessité (lampe de poche, radio portative, eau potable, nourriture, médicaments, couvertures….). [sic] »

Au-delà de tout ce qui peut nous arriver de fâcheux à terre (cyclone, volcan, tsunami, etc.), certains risques ne requièrent apparemment pas notre vigilance. Qu’il s’agisse des attaques de requin bouledogue ou d’une collision entre deux des très nombreux navires qui croisent au large, aura-t-on droit un jour à une véritable communication et à l’organisation d’exercices ?

3ème séminaire Villes et Ports de l’Océan Indien

Affiche présentant le 3ème séminaire Villes et Ports de l'Océan IndienC’est en ce moment-même et demain dans la ville du Port : les villes portuaires du sud-est de l’Afrique, de Madagascar et des Mascareignes échangent sur les thèmes de la filière pêche et de l’aménagement des villes portuaires. Un peu (très peu) plus d’info, sur l’article consacré à l’évènement par le TCO

3 nouvelles antennes !

Logo SFECorse, Lac Léman, Martinique !

Trois nouvelles antennes locales de Surfrider Foundation Europe viennent d’être officiellement créées.

Elles ne sortent pas du néant : la création d’une antenne, c’est d’abord la réunion de quelques personnes bénévoles autour des objectifs et de la philosophie de l’association. Ensuite seulement vient la formalisation du projet avec la création officielle de l’antenne et la signature d’un contrat avec le reste de l’association.

L’aventure ne fait alors que commencer et nous ne pouvons que vous inviter à les rejoindre si vous habitez dans les régions concernées car ils peuvent maintenant vous proposer toute la panoplie des outils Surfrider. Et puis, il vont avoir besoin de votre aide.

Le canal Seine-Nord Europe n’est pas faisable. Est-il souhaitable ?

Canal

Long d’une centaine de kilomètres, le canal Seine-Nord Europe doit ouvrir le bassin de la Seine sur le réseau de canaux et chenaux à grand gabarit du nord de l’Europe.

Un très récent rapport commandé par le gouvernement montre que le projet n’est pas réalisable en l’état. Est-il souhaitable ?

France Nature Environnement, dont Surfrider est une association membre, estime que non : il y a beaucoup à faire avant de se lancer dans un projet aussi coûteux. Commençons par mettre à niveau l’existant : améliorer les échanges de fret ferroviaires Seine-Nord Europe et rénover les canaux de plus petits gabarits qui permettent déjà cette liaison.
nb : sur cette page, retrouvez la définition de ces gabarits.

Le seul intérêt de poursuivre se chantier, c’est de fixer son tracé. C’est nécessaire pour avancer dans les acquisitions des terrains comme pour préparer les politiques locales d’aménagement et de protection des espaces et corridors naturels. Malheureusement, M. Cuvillier, ministre délégué aux transports, à la mer et à la pêche, estime, dans une entrevue donnée au Monde : « Il faut amender le projet, limiter le nombre d’écluses, revoir le tracé. »

En somme, l’idée est bonne mais sa mise en œuvre était précipitée.

%d blogueurs aiment cette page :