Archive for 7 février 2018

Zéro monoxyde de carbone Zéro déchets

Un message de Matt Fougeret, le MNS de St-Pierre qui nous a alertés sur l’invasion du littoral de St-Pierre par les bois et plastiques flottés depuis Berguitta. Il prend bientôt la route pour la promotion des activités nautiques traditionnelles, encore un peu de sensibilisation sur les déchets, mais aussi des vacances locales et ti-pa. Voici son invitation :

« Bonjour à tous,
Suite au passage du cyclone Berguitta, quelques dalons et moi avons entrepris un nettoyage des déchets plastique sur la plage de Saint-Pierre et les abords du port et du spot de surf.
Bientôt en vacances moi Matthieu Fougeret je projette d’entreprendre un tour de l’île à vélo sur plusieurs jours et je compte me balader sur les nombreuses plages, les embouchures de rivières et les endroits plus retirés qui font partie du littoral réunionnais .
Mon départ de Saint-Pierre est prévu pour le 16 février pour une durée [indéfinie]. Je ne pourrais sans doute pas tout ramasser sur ma route, mais je compte en retirer une grosse partie. Si des personnes veulent se joindre à moi pour le ramassage ou même une partie de la traversée à vélo elles sont les bienvenues. Des sacs poubelles seraient aussi bienvenus pour un petit coup de pouce.
Merci à vous et rendez-vous sur les différents coins de l’île.
Je vous attends pour rendre hommage à la beauté de l’île qui nous [est confiée].

Matthieu Fougeret »

Pour le rencontrer pendant son périple ou pour en apprendrez plus sur son projet,  rendez-vous sur son évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/166989474079805/

La journée sans paille — pourquoi et comment, à St-Pierre ce soir

Ce soir, à l’heure du cocktail, Nature&Péi et ZéroDéchet [sic] vous proposent de fêter avec eux la très pompeuse et néanmoins utile Journée internationale sans pailles dans les verres.

Rappelons que la paille est très pratique pour boire dans un verre plein de glaçons ou de salade, ou pour boire sans perdre son rouge-à-lèvres. Pour autant, rien n’impose à la paille sa matière pétrosourcée, ni sa faible durée de vie : il en existe de très confortables en carton, en bois, en bambou et en métal, lavables et parfois réutilisables à l’infini comme tous les autres couverts.

La paille perdue (c’est à dire à usage unique) en plastique, fait partie des 10 déchets le plus souvent retrouvés sur les côtes d’Europe. Sur des plages comme les Roches noires, à proximité de bars et boîtes, la paille et sa consœur touillette disputent même la première place sur ce podium au pléthorique mégot.

Il est urgent de s’en rendre compte et de passer à l’action. Venez donc partager ce soir vos solutions les plus pratiques et les plus loufoques pour un monde sans paille dans la gueule des tortues marines [pas de photo, pas de vidéo : on les a déjà tous en tête].

%d blogueurs aiment cette page :