Archive for 10 mars 2020

Merci Laurent !

Un grand merci à Laurent Maurice qui vient, dans le cadre de sa licence professionnelle d’agronomie en milieu tropical insulaire, de terminer un stage chez nous pour compléter le programme Plastic Origin de Surfrider Europe.

Grâce à lui, grâce à ses heures et kilomètres de randonnées au fond des ravines, la problématique spécifique des cours d’eau intermittents et les particularités des déchets agricoles seront pris en compte dans ce nouveau programme d’acquisition de données scientifiques pour faciliter la caractérisation de l’origine des déchets en matière plastique disséminés dans la Nature — rien de moins.

À l’antenne réunionnaise de Surfrider, nous profitons déjà de ses heures de recherche et de son travail de synthèse : si vous passez nous voir un mardi après-midi à Cambaie, vous verrez que son rapport de stage, dès sa page de garde, nous sert sans cesse.

C’est assez !

Si vous en avez entendu parler, ça vous a surement marqué : à côté du massacre annuel dans les îles Féroé, de nombreux cétacés échouent chaque année sur les côtes françaises. Les échouages recensés sont de plus en plus nombreux ; on en connaît les causes ; on sait aussi que les dauphins retrouvés ne représentent qu’une petite partie des victimes.

Depuis le mois de janvier, Sea Shepherd France mène campagne contre les organismes de pêche pour les pousser à prendre leurs responsabilités, voire changer certaines pratiques.
La Question du jour (sur France Culture) fait le tour du sujet en six minutes.
Comme les dauphins sont kawaii, vous trouverez surement de nombreuses informations dans les principaux médias.

À la Réunion, les échouages sont beaucoup plus discrets — sauf peut-être ceux des baleineaux. Il faut dire qu’ils ne concernent que deux ou trois individus chaque année. Chez nous, c’est Globice qui coordonne les interventions en cas d’échouage. C’est l’occasion de rappeler quelques règles à suivre :
ne pas toucher l’animal,
– prévenir la police ou les pompiers,
– contacter Globice, coordinateur local du réseau échouage, au

0692 65 14 71,

– si possible, photographier la scène avec un appareil géolocalisant la prise de vue