Les tortues marines, décimées par la pêche

Six des sept espèces de tortues marines de la planète sont en danger. — illustration : AFP

L’Ecological Society of America publie dans son dernier numéro d’Ecosphere, les résultats d’une étude sur les impacts de la pêche sur les tortues marines.

Ces résultats comportent deux surprises (?) :
1. Les chaluts sont finalement plus meurtriers que les palangres.
2. Les petites pêcheries, parce que côtières et plus difficiles à surveiller, ont « un énorme impact sur les tortues et d’autres espèces. »

Attention, par « petites pêcheries », les auteurs entendent des entreprises de quelque 100 navires de pêche. Pourtant, l’article peut être intéressant pour qui cherche à moderniser la pêche autour de notre île (cf. PO 2007-2013 du FEP) ou pour qui se poserait des questions sur l’intérêt et les dangers des palangres anti-requins (drum lines).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.